Depuis octobre, les esprits s’agitent autour d’un document qui viendrait confirmer qu’à Birkenau, les Juifs étaient exterminés en masse dans des « chambres à gaz ».

De quoi s’agit-il ? D’une lettre de treize pages qu’en novembre 1944, un juif glissa dans un thermos et enterra près du crématoire III. Dans cette vidéo, Vincent Reynouard explique pourquoi ce “témoignage” est irrecevable.
Tout ce qu’il confirme, c’est que des rumeurs infondées de massacres de masse circulaient dans les camps. Après avoir rappelé les expertises Leuchter et Rudolf, Reynouard conclut :

Une chose purement humaine dont on a scientifiquement prouvé l’inexistence n’a pas existé… Point final.

 

Plan de l’exposé :

– Un entassement impossible
– Un nombre de « gazés » impossible
– Toujours les mêmes rumeurs

 
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+