Dans cette exposé introductif, Vincent Reynouard commence par dresser le bilan du monde 70 ans après la victoire des démocraties sur le national-socialisme.

Un bilan désastreux et qui, si l’on en croit un épais rapport de la CIA, ne laisse rien présager de bon pour l’avenir.
D’où la question « politiquement incorrecte » qu’il pose : « En 1939, les démocraties représentaient-elles le camp du « Bien » contre celui du « Mal » » ? Après avoir rapidement résumé l’histoire officielle qui prétend répondre positivement, Vincent Reynouard explique comment il a découvert la fausseté de cette histoire en noir et blanc écrite par les vainqueurs et apprise dans les écoles.
Puis il expose les raisons qui l’ont poussé à se lancer dans le combat révisionniste, ses deux premiers sujets ayant été les responsabilités dans le déclenchement de la seconde guerre mondiale dans le drame d’Oradour.
Vincent Reynouard répond enfin à l’objection selon laquelle ses recherches seraient sans valeur puisqu’il les mènerait uniquement pour réhabiliter le national-socialisme.

Plan de l’exposé :
 
1. La faillite des vainqueurs de 1945
2. L’histoire mensongère écrite par les vainqueurs de 1945
3. Je me lance dans le révisionnisme
4. Réponse à l’objection : « Vous n’êtes pas objectif »

 

 
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+