Convoqué par la Police judiciaire française dans le cadre de nouvelles poursuites intentées pour « contestation de crime contre l’humanité », Vincent Reynouard explique pourquoi il ne s’y rendra pas : il ne reconnaît nul autorité à l’État shoatique français.

Puis il avertit les Juifs : leur refus obstiné du débat loyal et face-à-face, avec les révisionnistes risque à terme de se retourner gravement contre eux.
Enfin, il appelle au débat une ancienne déportée qui se félicite que les « négationnistes » soient muselés.

Plan de l’exposé :

Épisode 1 :

1°) Je ne reconnais aucune autorité à l’État shoatique français
– Je réprouve les méthodes terroristes des « Résistants »
– Je ne me jetterai pas dans la gueule du loup
– La Justice doit rester hors des querelles historiques
– La bonne nouvelle révisionniste que nos sociétés rejettent
– Les Juifs ont tiré un immense parti de l’ « Holocauste »

 

 
 

Épisode 2 :

2°) Avertissement aux Juifs
– Les conséquences prévisibles d’un refus du débat loyal, face-à-face
– Les enseignements d’une épouse de rabbin
3°) Mon défi à l’ancienne déportée Ginette Kolinka

 

 
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+