Dans cette vidéo en deux parties, Vincent Reynouard rend hommage à Ernst Zündel, décédé le 5 août.

Après avoir résumé brièvement sa vie, il raconte sa carrière révisionniste commencée en 1978 avec un protestation publique contre la diffusion de la série « Holocauste ».
Puis il évoque ses deux procès, celui de 1985 et, surtout, le « grand procès de l’Holocauste » en 1988 avec le témoignage du professeur Faurisson et l’entrée en scène de Fred Leuchter.
Enfin, il dit en quoi le combat d’Ernst Zündel, qui lui a valu des attentats et la prison, a permis l’essor inexorable du révisionnisme

Plan de l’exposé :

Épisode 1 :

1°) Un révisionniste engagé et persécuté

2°) Un premier procès dévastateur pour la thèse de l’ « Holocauste »
– Imposture de deux principaux témoins des « chambres à gaz »
– L’éternelle tactique des menteurs démasqués

 

 
 

Épisode 2 :

– Incompétence de l’expert n° 1 de l’ « Holocauste »
– Nos trois compères se débinent comme des péteux

3°) 1988 : Ernst Zündel obtient le « grand procès de l’Holocauste »
– Témoins et experts se suivent à la barre pour ébranler la thèse officielle
– L’exposé du professeur Faurisson et l’entrée en scène de Frec Leuchter
 
4°) L’inexorable essor du révisionnisme

 
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+