Pour trois chansons satyriques sur l’Holocauste, la chanteuse britannique Alison Chabloz vient d’être reconnue coupable “d’incitation à la haine”. Elle risque six mois de prison ferme.

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard explique la stratégie des gardiens de la Mémoire qui vont utiliser ce précédent pour faire voter des dispositions légales antirévisionnistes. L’Angleterre aura donc, à son tour, une loi antirévisionniste…

 

 
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+