Dans cette vidéo, Vincent Reynouard explique que suite au durcissement de la loi Gayssot, le 27 janvier dernier, contester la version officielle du drame d’Oradour est désormais passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende.

Attention, donc, à ceux qui voudraient s’engager publiquement dans cette voie.

 

 
 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

3 comments

  1. jmb 31/05/2017 at

    Répondre

    Cela ne fait que commencer, nous serons bientôt dans un régime totalitaire comme en ex union-soviétique. Voyez donc
    Le visage de la haine !!
    https://youtu.be/wogY4GLbDLg
    Sur YouTube, l’extension AnonymoX résous les problèmes d’accès pour le moment.

  2. Noel Greld 30/05/2017 at

    Répondre

    Merci Mr Reynouard de m’avoir éclairé à ce sujet.
    Ces modifications de sentences rappellent le sujet juridique de l’avortement et de la limite mouvante entre le bien et le mal que vous avez déjà évoqué.
    Heureusement pour vous que ces lois n’étaient pas en vigueur lorsque vous êtes passé en cassation pour le procès d’Oradour, cela aurait été votre première peine.
    Hier non coupable, aujourd’hui coupable ?

  3. Greg 28/05/2017 at

    Répondre

    Faire accepter l’histoire à coups de bâton.
    Si c’est tout ce qu’ils ont comme réponse, alors vous avez déjà gagner.
    Bien à vous M.Reynouard. Bon weekend 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *